Nous sommes un groupe de six copains, nous nous connaissons depuis l’âge de 15 ans. Notre truc c’était de voyager à travers le monde tous ensemble, de découvrir tous ces paysages incroyables. Ton truc à toi, c’est les restaurants indiens. A force, tu connais les menus par cœur. Je parle au présent car tu es toujours là avec nous, à nos côtés. Ton départ est tragique, personne n’a réussi à réellement s’en remettre, surtout tes parents. Comment nous, tes cinq meilleurs amis, pouvons-nous les aider dans cette épreuve ?

21 octobre : Marion, ta petite amie, nous a tous appelés un par un pour nous annoncer la nouvelle. A vrai dire, quand j’ai vu son nom apparaître sur mon écran, j’ai trouvé ça bizarre.  Et au moment de l’annonce, le choc.

Jour 1 : Nous ne savons pas quoi faire pour témoigner notre amour et nos pensées pour toi. Nous sommes sous le choc de l’annonce d’hier. Tout le monde souhaite faire quelque chose pour tes parents et Marion. Éric crée une cagnotte Leetchi, pour regrouper plus facilement l’argent de tous tes amis, qui nous envoient des textos. Une boucle whatsapp est créée.

Jour 5 :  La cagnotte que nous avons créée a récolté 730€. Nous ne l’avons pas encore pas dépensée. Mathilde veut offrir des fleurs.  « Pourquoi pas ? Mais j’imaginais quelque chose de plus personnel… qui nous ressemble ». Éric propose un livre de souvenirs avec des photos de notre groupe : nos voyages, nos sorties, nos restos depuis le lycée. Il doit en avoir pas mal. Tout le monde semble partant. Chacun pourra avoir son exemplaire. Mamou, ta maman chérie en voudrait un aussi. Évidemment qu’elle en aura un. Ce livre a été conçu pour elle, pour qu’elle n’oublie pas que ta vie a été un enchainement de belles aventures. L’assistant éditorial d’Une Rose Blanche nous aide à dresser ton portrait en s’appuyant sur ce que tu aimais.  Tu étais l’un des nôtres, un homme charmant, un aventurier toujours prêt à voyager, un grand rêveur, qui passait des heures et des heures à refaire le monde. Tu te souviens nos pauses déj’ au soleil ? On bronzait couchés sur la pelouse de la fac, la sensation du soleil sur notre peau… quel doux bonheur !

Jour 10 : Le livre avance. On a élargi la collecte à des amis d’enfance et tes cousins. Tout le monde écrit un mot, une phrase, une citation, certains ajoutent une photo. Les plus pudiques répondent simplement aux questions du site pour participer à cet hommage collectif. Quant à moi, j’ai mis notre photo préférée : tu te rappelles notre gala de fin d’année au lycée ? Tout le monde s’était mis sur son 31. Tu portais ton splendide trois pièces accompagné de ton chapeau préféré. Notre slow dansé sur du R.Kelly était inoubliable, comme cette soirée d’ailleurs.

Jour 20 : La création du livre est terminée. Il a été commandé en 8 exemplaires, tout le monde est content du résultat, j’ai hâte de l’offrir à ta mère. Éric et Marion m’accompagnent pour la voir, savoir si elle va mieux. Ce livre c’est un peu une partie de nous et de toi. 35 personnes ont contribuer, je ne pensais qu’autant de personnes allaient participer à cette initiative.

Jour 23 : Ta mère a reçu son livre, nous avons pleuré avec elle. Nous la connaissions peu mais étions heureux de partager nos souvenirs de toi avec elle. J’espère que ce livre l’aidera à faire face à ton absence et apaisera sa douleur, tu étais un homme apprécié, doux et drôle. 

Tu vas me manquer mon ami, je te souhaite de trouver là où tu es, le bonheur éternel et la paix. Rêve comme tu le faisais pendant des heures et des heures à la fac. Autour de moi mes amis me disent « tu arriveras à t’en remettre, le temps t’aidera mais je m’en fiche tout ce que je veux c’est te serrer dans mes bras et te dire à quel point je t’aime. 

Grégory

Ce texte a été écrit par un de nos utilisateurs après le décès de son meilleur ami en octobre dernier.
Merci pour sa confiance.

Photo de l’article : unsplash-logoDaan Stevens