Comment personnaliser des obsèques civiles ?

Personnaliser les obsèques civiles est une question plutôt récente. Le fait même d’organiser des obsèques civiles est assez nouveau. Pendant longtemps en France, les obsèques étaient un sujet religieux. Les rituels funéraires étaient quasiment tous associés à l’Eglise, que l’on ait été baptisé ou non.

De moins en moins de personnes se reconnaissent dans cette « solution de facilité » offerte par une Eglise accueillante et disponible pour tous -croyants et non croyants.

De plus en plus de personnes qui ont vécu des cérémonies dans un crématorium, lieu de neutralité totale, regrettent aussi de ne pas avoir pu davantage personnaliser les obsèques. Or, rendre un hommage représentatif de la personnalité du défunt aide énormément dans les premières étapes du deuil.

Pour écrire cet article, j’ai interrogé Sarah Dumont, créatrice du média en ligne Happy End et auteure du livre « Des obsèques comme je le veux ». Elle m’a livré quelques idées qui vous guideront :

  • Dans la personnalisation des obsèques civiles d’un proche,
  • Dans la préparation de vos propres obsèques si vous souhaitez les anticiper et les organiser à l’avance.

Idée 1 – Organiser la cérémonie dans un lieu public

Une salle de concert, un chapiteau de cirque, une guinguette… Vous pouvez tout à fait organiser les obsèques civiles d’un proche dans un lieu public. Cela peut avoir du sens en fonction du mode de vie et des goûts du défunt : « Ce n’est pas encore courant parce que les gens n’y pensent pas. Mais plus on s’autorisera à poser la question aux gérants de ces lieux, plus ça rentrera dans les mœurs. Aujourd’hui, la simple vue d’un cercueil peut faire peur mais quand on leur aura prouvé que ces cérémonies ne « plomberont » pas leur endroit, ils changeront peut-être d’avis  », encourage Sarah Dumont.

Si c’est l’option que vous avez choisi, n’oubliez pas qu’un budget de transport du corps sera ajouté par les pompes funèbres.

Idée 2 – Faire animer la cérémonie par un de vos proches

« Un proche peut tout à fait être maître de cérémonie. Vous n’avez aucune démarche à effectuer. Même si la cérémonie est organisée au sein d’un crématorium ou d’un cimetière, vous n’avez aucune obligation d’avoir recours à leur personnel. Il suffit de faire part de vos souhaits aux pompes funèbres que vous avez choisi et d’organiser les choses en conséquences », explique Sarah Dumont.

Dans ce cas, l’entreprise de pompes funèbres que vous avez choisie assurera exclusivement les questions logistiques, de l’arrivée du cercueil à l’installation de l’assemblée, jusqu’à la fin des obsèques, sans prendre la parole.

Avant de choisir de confier l’animation de la cérémonie à un membre de la famille ou à un ami, vérifiez avec lui qu’il se sent capable de s’exprimer devant l’assemblée réunie ce jour-là. Elle peut souhaiter tenir ce rôle, mais être submergée par les émotions le moment venu. Cette éventualité doit être abordée en amont pour que la personne soit bien préparée.

Idée 3 – Travailler la décoration la salle

Personnaliser des obsèques civiles passe aussi par l’atmosphère du lieu où va se dérouler la cérémonie.

« Pour la cérémonie de notre fils Léo, qui nous a quitté à l’âge de quatre mois et demi, nous avions entièrement redécoré la salle du funérarium. On avait ôté tous les signes religieux, avec l’accord du responsable des lieux. On avait aussi dessiné et découpé des astronautes, des étoiles et on avait suspendu des nuages au plafond. Sur les chaises, j’avais déposé des papillons en feutre bleu turquoise. Cette décoration a rendu l’endroit plus agréable et on se sentait vraiment en communion avec notre fils ».  raconte Julie, sa maman.

Comme elle, ne vous interdisez pas de personnaliser l’espace. Vous pouvez aussi emmener des objets personnels chers au défunt et les installer près du cercueil. Sa guitare, sa maquette de bateau préféré, son ballon de foot… Ne vous interdisez rien. Ce moment vous appartient.

Idée 4 – Organiser un lâcher de papillons

Les papillons sont un symbole de la métamorphose et de la transformation vers le firmament. Au moment du lâcher de papillon, chaque personne présente peut formuler ses vœux au défunt. La plupart des « éleveurs de papillons » proposent des kits complets à commander au plus tard 48 heures avant la cérémonie. L’entreprise vous les envoie ensuite dans un emballage isotherme.

Sur un site comme Papylis, les prix vont de 53 € les 12 papillons et 180 € la cinquantaine.

Idée 5 – Retracer la vie du défunt en photos

Retracer la vie du défunt à travers des photos est une magnifique de rendre hommage de manière collective. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour le jour des obsèques :

  • Sélectionnez les photos qui vous plaisent le plus et présentez-les sur des grandes feuilles disposées dans la salle. Vous pouvez aussi les accrocher sur un fil à l’aide de petites pinces à linge.
  • Retracez l’histoire du défunt sous forme de diaporama diffusé sur l’écran du crématorium ou du funérarium. Une belle manière de célébrer ensemble la vie du défunt.
  • Proposez aux personnes qui le peuvent de venir avec une photo d’un moment partagé avec le défunt. Suggérez leur aussi d’y inscrire au dos un mot pour la famille.
Chez Une Rose Blanche, on s’est rendu compte que retracer la vie du défunt à travers des photos dès les obsèques est complexe : délais courts, grand nombre de personnes à prévenir, aspects logistiques non anticipés tels que « où mettre les photos qu’on nous a apportées » ou « quel logiciel utiliser pour faire le diaporama ».
C’est une des raisons pour laquelle on propose à nos clients de réaliser ce activité dans le temps, après les obsèques, à travers la réalisation d’un livre de souvenirs. En savoir plus ici.

Idée 6 – Réaliser un mandala de fleurs

Le mandala, dans les traditions indiennes et tibétaines, représente le rapport de l’homme à l’univers à travers un cercle composé d’autres formes géométriques variées. Cette pratique est source d’inspiration pour de plus en plus de familles qui souhaitent personnaliser les obsèques civiles d’un proche.

Plutôt que de déposer une fleur sur la tombe du défunt, créer un mandala floral le jour des obsèques avec l’ensemble de l’assemblée peut se révéler un geste symbolique collectif puissant. Tous les proches présents pourront ainsi participer et dire au revoir au défunt à leur façon.

Pour cela, il suffit de prévoir des fleurs, des marrons, des pierres, et des feuilles que vous pourrez ramassez dans la nature environnante. Voici un exemple de mandala réalisé sur une tombe.

Pour aller plus loin sur la personnalisation des obsèques civiles : « Un enterrement comme je veux, le guide pratique des obsèques civiles » (Livre broché) 2019. En vente sur le site de Sarah Dumont https://www.happyend.life/un-enterrement-comme-je-veux-le-guide-pratique-des-obseques-civiles/

Photo de l’article : Bruno Nascimento