Lors du décès de mon amie, en 2017, une cagnotte leetchi a très vite été mise en place pour offrir des fleurs à la famille. Cela me semblait un peu étrange d’utiliser ce site que nous utilisions d’habitude pour les anniversaires… mais il est tellement plus simple de faire une cagnotte en ligne que j’ai bien sûr adhéré à l’idée.

Des cagnottes décès sont de plus souvent créées lorsque l’on souhaite témoigner de son soutien à une famille en deuil. Et dans un moment aussi douloureux, j’ai été apaisée de découvrir récemment un site de cagnottes qui allie le côté pratique de la cagnotte et des valeurs humaines qui font sens pour moi.

Ce site, c’est La Cagnotte Des Proches. Une Rose Blanche a rencontré Anne-Sophie Roturier, infirmière, qui en est sa co-fondatrice. Elle nous a donné ses conseils pour utiliser au mieux les cagnottes décès. 

La Cagnotte Des Proches est une solution de cagnottes en ligne solidaire. Elle aide les familles à financer des besoins non couverts, de la naissance jusqu’à la mort. Elle intervient en complément des dispositifs de prise en charge classique.

Qu’est-ce qu’une cagnotte décès ?

cagnotte-des-proches
cagnotte-des-proches

Lors d’un décès, pour venir en aide financièrement à sa famille, qui n’a pas nécessairement pu anticiper le décès et les frais liés à la cérémonie, une cagnotte peut être mise en place par les proches. Celle-ci aidera la famille à rendre dignement hommage au défunt, mais apportera aussi un soutien matériel pour vivre les temps à venir.

A quoi sert une cagnotte décès ? 

En marge des funérailles, de plus en plus de cagnottes sont créées pour honorer la mémoire d’un défunt. Elles participent au financement des frais d’obsèques (fleurs, cercueil, pierre tombale, rapatriement de corps) ou même de livres hommages. Elles sont aussi un moyen de collecter des dons en faveur d’une association chère au défunt et à sa famille.

Au-delà des obsèques, les collectes aident les familles à affronter la « vie d’après ». Plus de 60% des cagnottes créées sur La Cagnotte des proches financent le quotidien des familles, notamment lorsqu’il y a des jeunes enfants à charge. Le financement de leur scolarité est également un vrai sujet qui mobilise l’entourage au moment du décès.

Qui peut créer la cagnotte ?

C’est souvent l’entourage proche qui prend l’initiative de créer la cagnotte, généralement dans les 48 heures suivant le décès.

En l’absence de prévoyance ou de contrat obsèques, la famille du défunt peut avoir du mal à financer les funérailles. Une cagnotte en ligne, avec la solidarité des proches, est une solution concrète pour couvrir des frais.

Au-delà de cet entourage, les amis, les collègues de travail, ou les parents d’élèves se mobilisent aussi pour afficher leur soutien et rendre un dernier hommage via une cagnotte.

Les familles osent-elles appeler aux dons ? 

Même si la démarche est nouvelle, les cagnottes sont clairement en train de devenir un réflexe solidaire, y compris au moment du deuil.

Dans ces moments douloureux, les proches ressentent le besoin de rendre un dernier hommage au défunt. La cagnotte en ligne est finalement un prolongement de la corbeille qui, jadis, circulait en sortie de messes d’obsèques pour collecter des dons auprès de la communauté locale afin de soutenir la famille du défunt.

« Nos cagnottes expriment cette générosité et réveillent la solidarité qui réside au sein des familles et des communautés. » raconte Anne-Sophie Roturier.

Comment la cagnotte décès vient-elle en aide à la famille endeuillée ?

« Lorsqu’une famille est impactée financièrement par un accident de la vie, un décès, cela est vécu comme une double peine. La famille est préoccupée par ces soucis financiers alors qu’elle aurait juste besoin de se recentrer sur l’essentiel. » explique Anne-Sophie Roturier.

La cagnotte est un moyen concret de soutenir une famille en aidant à financer les frais d’obsèques ou le quotidien : palier à une perte de salaire, financement des études des enfants, réalisation d’un projet de résilience, offrir un cadeau de réconfort…

Les donateurs ont cette volonté de faire un don utile et impactant. Le désir de financer des dizaines de bouquets de fleurs perd alors son sens.

A l’origine de la cagnotte des proches, une histoire personnelle…

Anne-Sophie : En 2006, ma maman décède d’un cancer foudroyant, ce qui me fait prendre conscience de la fragilité et de la brièveté de la vie. Je ressens alors le besoin de me dépasser et de sortir de ma zone de confort. En 2011, aux Etats Unis, je découvre avec mon mari une cagnotte en ligne dédiée spécialement aux malades et aux personnes touchées par des accidents de la vie. De retour en France, alors que les cagnottes telles que Leetchi ou le Pot Commun sont en plein essor, il nous semble que nous pouvons aller plus loin, ce qui aboutit à la création de La Cagnotte des Proches, en 2017.

Après des années à travailler dans la santé, nous pouvions enfin changer la donne, avec un outil simple de collecte d’argent et un accompagnement humain basé sur l’engagement et la solidarité, qui pouvait notamment servir aux familles confrontées à la perte d’un proche et aux difficultés (financières) que cela peut engendrer.

Si vous souhaitez créer une cagnotte décès, rendez-vous sur le site de La Cagnotte des Proches.

Photo de l’article : Photo byHannah Busing onUnsplash