Parler d’obsèques est souvent un moment difficile, plus encore quand il s’agit des nôtres. L’assurance obsèques est souvent très mal vue, allant même jusqu’à faire peur à certaines personnes. Pourtant, il peut s’avérer utile de souscrire un contrat d’assurance obsèques, afin de soulager nos proches, et surtout faire respecter nos dernières volontés si nous ne leur en avons pas parlé de notre vivant.

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance obsèques ?

Tout d’abord, un contrat d’assurance obsèques est un contrat qui permet au souscripteur d’obtenir un capital qui sera spécifiquement dédié à ses obsèques voire même de les organiser. Ainsi, l’assuré peut soulager ses héritiers :

  • Financièrement : le coût moyen d’un enterrement en France, est de plus de 3 000 €, mais peut varier de 1 700 à 7 000 € en fonction du lieu et des choix faits pour l’organisation des obsèques
  • Psychologiquement : cela leur évite des questions techniques non anticipées : inhumation ou crémation, cérémonie laïque ou religieuse, dans son lieu de résidence ou de naissance ?

Les banques proposent ces contrats, ainsi que les assureurs et des sociétés de pompes funèbres. En fonction de l’organisme, le type de contrat peut varier puisqu’il en existe 2 types :

  • Les contrats en capital : dans ce cas, seul un capital défini par l’assuré et son assureur sera prévu avant la signature du contrat, tout comme le bénéficiaire (ou les bénéficiaires) qui devra prendre en charge l’organisation des obsèques en se servant de cet argent. Ces contrats sont généralement proposés par les banques et les assurances.
  • Les contrats en prestations personnalisées : les sociétés de pompes funèbres peuvent en proposer, mais aussi des instituts de prévoyance, ce type de contrat vous permet d’organiser vos obsèques jusqu’au moindre détail. Ainsi, vous aurez la certitude que vos volontés seront respectées.

NB : Si vous souhaitez que vos funérailles soient organisées par un opérateur funéraire spécifique, par exemple une entreprise familiale/indépendante de votre commune, veillez à le spécifier au moment de signer votre contrat. Certains contrats engagent vos héritiers à utiliser les capitaux obsèques auprès de réseaux d’opérateurs funéraires définis, qui ne correspond pas forcément à votre vœu.

Les garanties supplémentaires des contrats obsèques

Parce que les obsèques ne sont pas qu’une question de financement et d’organisation, les assurances obsèques peuvent vous proposer des garanties supplémentaires et facultatives en fonction de vos souhaits. Effectivement, cela peut aller du rapatriement du corps vers le pays où vous souhaitez être inhumé (et même vers la France si le décès survient lors d’un voyage), aux remboursements des frais de transport ou d’hébergement de vos proches voire même jusqu’à la garde d’enfants ou de votre animal de compagnie (en savoir plus ici ).

Les choses à savoir avant de souscrire à un contrat obsèques

Face au sujet complexe que représente le sujet, Une Rose Blanche a interrogé le site Bonne-Assurance.com. Voici leurs réponses.

Qui peut souscrire à ce contrat ?

L’assurance obsèques est complètement facultative, il n’est pasobligé d’y souscrire. Si vous souhaitez en avoir une, sachez que vous pouvez y souscrire jusqu’à 80 ans généralement. Cependant, l’âge que vous aurez lors de la signature d’un tel contrat influencera directement le prix de ce dernier.

Quel est le prix pour souscrire un contrat d’assurance obsèques ?

C’est vous qui décidez du capital que vous souhaitez engager. Le montant des cotisations dépendra de la méthode de versement de ces dernières. Vous avez le choix entre trois méthodes :

  1. Le versement unique : cela consiste à verser en une seule fois le montant du capital que vous souhaitez mettre à disposition pour vos obsèques. Ainsi, si vous décidez de prévoir un capital de 4.000 €, vous verserez cette somme en une seule fois.
  2. Les versements temporaires : cette fois-ci, cela consiste à définir avec l’assureur une durée définie pour constituer votre capital. Pour un capital de 4.000 €, si vous souhaitez cotiser pendant seulement 15 ans, vous devrez verser environ 22 € par mois à votre assureur.
  3. Les versements viagers : cela correspond à des versements mensuels, trimestriels ou annuels sur une période de temps non définie, et cela, jusqu’à votre décès. Cependant, si vous venez à cotiser plus que le capital défini, l’argent versé en trop sera perdu.

Point d’attention important : Sachez que le prix des obsèques peut évoluer dans le temps, souvent à la hausse. Ainsi, si, à 40 ans, vous définissez un capital de 4.000 € en vous basant sur le prix des obsèques dans votre ville, il se peut que cela ne suffise pas le jour où cela sera nécessaire. Il peut donc être utile de prévoir un budget supérieur pour vous assurer que vos proches  n’aient aucun frais à avancer eux-mêmes. Malheureusement, le règlement des obsèques peut fréquemment devenir un sujet de discorde au sein d’une fratrie.

Qui sont les bénéficiaires d’un tel contrat ?

Le ou les bénéficiaires d’une assurance obsèques dépendent généralement  du type de contrat souscrit.

Ainsi, pour un contrat en capital, l’assuré peut désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui utiliseront le capital comme ils le souhaiteront. Pour un contrat en prestations, le bénéficiaire est généralement l’entreprise de pompes funèbres qui s’occupera des obsèques. Et s’il reste de l’argent du capital après la cérémonie, il sera restitué aux proches désignés (ou à la succession si ce n’est pas le cas).

En conclusion

Souscrire un contrat d’assurance obsèques est facultative et se révèle utile si vous souhaitez prendre vous-même en charge vos obsèques financièrement, et/ou les organiser à votre guise.

Pour certains, cela paraît une évidence pour soulager leurs proches d’une épreuve qui peut être difficile. Pour autant, laissez à vos proches la possibilité d’écrire pour vous une oraison funèbre, choisir quelques musique pour personnaliser leur hommage, leur permettant ainsi de commencer plus sereinement leur travail de deuil.