Pour les familles qui font face au décès d’un proche en cette période de confinement, la douleur est insupportable. A celle de la perte de leur proche s’ajoute celle de ne pas pouvoir se regrouper physiquement pour une cérémonie d’adieu. 

Dans une tribune pour le journal Le Monde, les sociologues Marc-Antoine Berthod, Gaëlle Clavandier, Martin Julier-Costes et Magali Molinié nous invitent à “reconsidérer des pratiques séculaires, tout en assumant le fait que les rituels funéraires pourront avoir lieu de façon différée et selon des modalités qu’il reste à inventer”.

En contexte de coronavirus : quels rituels funéraires ? comment rendre hommage malgré le confinement ?

En cette période de confinement, Une Rose Blanche a recensé pour vous quelques manières de rendre hommage dignement malgré des obsèques organisées dans des conditions très restrictives.

1. Utiliser un service de transmission vidéo des obsèques

La startup Advitam propose depuis le début de la crise un service de de transmission vidéo en direct des cérémonies d’obsèques afin que l’ensemble des proches du défunt puissent assister à la cérémonie et lui rendre un dernier hommage. Cet outil est gratuit et offert aux familles accompagnées par Advitam, mais également à toutes les sociétés du funéraire qui le souhaitent.

Angélique témoigne : “J’ai soudainement perdu ma meilleure amie et les mesures de confinement ont rendu les adieux extrêmements difficiles pour tout le monde. Avoir la possibilité d’assister malgré tout à la cérémonie à travers un écran m’a permis de lui dire plus facilement au revoir.”

Un signe que les nouvelles technologies peuvent être d’une aide précieuse dans ce contexte si particulier qui nous empêche de nous unir physiquement.

2. Réaliser un livre de souvenirs en ligne

À défaut de pouvoir vous rendre à la cérémonie, vous pouvez proposer à votre entourage de manifester leur présence en partageant un témoignage, un souvenir, une photo dans un recueil de souvenirs. Cousins, voisins, collègues, amis… tous peuvent participer, ensemble, à une démarche collective et positive.

C’est ce que propose Une Rose Blanche : rassembler en ligne, auprès de ceux qui l’ont connu, des témoignages et photos en hommage au cher disparu.

Pour un rendu unique, les participants sont guidés par des questions précises telles que « Comment avez-vous rencontré le défunt ? De quoi avez-vous parlé la dernière fois que vous l’avez vu ? Avez-vous une photo de lui à nous partager ? »

Pour ceux qui le souhaitent, Une Rose Blanche se charge ensuite d’éditer un livre d’hommage, que tous auront plaisir à regarder ensemble dès que la situation le permettra.

3. Organiser un rituel d’au-revoir, même à distance

La cérémonie d’obsèques est en temps normal un temps de communion. Simultanément, tous les proches du défunt sont ensemble, dans un même lieu, pour rendre hommage à l’unisson. En cette période où le rassemblement physique ne peut se faire, et si on se donnait rendez-vous en ligne ? On a vu une recrudescence des RDV Skype et Messenger depuis le début du confinement. Pourquoi ces outils ne seraient-ils pas également utilisés pour rassembler aussi dans les moments les plus difficiles ?

En ligne ou hors ligne, pourquoi pas donner RDV aux proches pour écouter tous la même musique et allumer une bougie à la même heure ?

Pascal a ajouté ce message dans l’avis de décès : “En l’absence de cérémonie, nous proposons ceux qui souhaitent s’unir à nous par la pensée d’écouter Amazing Grace et d’allumer une bougie chez eux ce jeudi 26 mars à 10h”.


Photo de l’article : Daiga Ellaby