Exprimer sa douleur : 5 textes pour les funérailles

Malgré les messages d’espoir et d’amitié reçus suite à la perte d’un être cher, l’envie de rester en lien avec l’être disparu, la séparation due à un décès est douloureuse. Alors trouver les mots pour l’exprimer est difficile.

Voici une sélection de 5 textes de funérailles qui parlent du manque, de la difficulté d’accepter la séparation, mais aussi du désespoir ressenti et la profonde douleur que l’on peut vivre lorsqu’on perd un proche.

 

Hier, aujourd’hui, demain, Auteur anonyme

Nous avions ensemble fait tant de choses et voilà que maintenant tu nous quittes.

Nous avons mangé et bu avec toi,
Avec toi nous avons partagé les soucis et les travaux quotidiens,
Avec toi nous avons partagé tant de projets et tant d’espoirs.

Il y a tant de choses que nous aurions voulu faire ensemble.

Mais tout cela semble s’arrêter aujourd’hui et ce n’est plus ensemble que nous allons réaliser ce que tu espérais.

Nous voudrions nous souvenir de toi, continuer de travailler à tout ce que tu attendais, à tout ce que tu espérais.

Comme un mur, la mort nous sépare de toi,
Comme le souffle du vent qui balaie les obstacles.

Notre amitié, notre affection et notre espérance s’en iront te rejoindre là où désormais tu nous attends.

 

Au bord du vide, Paul Eluard

Nous voici aujourd’hui au bord du vide
Puisque nous cherchons partout le visage que nous avons perdu.

Il était notre avenir et nous avons perdu notre avenir,
Il était des nôtres et nous avons perdu cette part de nous-mêmes,
Il nous questionnait et nous avons perdu sa question.

Nous voici seuls, nos lèvres serrées sur nos pourquoi,
Nous sommes venus ici chercher, chercher quelque chose ou quelqu’un,
Chercher cet amour plus fort que la mort.

 

Demain dès l’aube, Victor Hugo

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

 

Adieu, Auteur anonyme

(texte destiné aux personnes croyantes)

Je viens te dire adieu, toi que j’aimais
Je viens te remettre à Dieu, à jamais
Rejoins tous ceux que nous avons aimés
Tous ceux qui nous ont déjà quittés

Tu es parti, nous ne te verrons plus
Ton rire, ton sourire seront souvenirs

Nos cœurs pleurent l’inconsolable douleur
En déposant ces gerbes de fleurs

Désormais tu es parti, adieu
Mes yeux te chercheront dans les cieux
Pour toujours tu seras dans nos cœurs
Aide-nous à ce que la joie demeure

La vie a décidé de ton départ
Et je dois te dire au revoir
Je t’ai aimé et je te remets à Dieu

Vous souhaitez lire d’autres textes : recevez gratuitement par email notre recueil des plus beaux textes à lire lors des funérailles et pour vous accompagner dans le deuil.

 

Blues funéraire, Wystan Hugh Auden

(traduit de l’anglais, texte lu dans la cérémonie du film « Quatre mariages et un enterrement »)

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone
Empêchez le chien d’aboyer avec l’os que je lui donne
Faites taire les pianos et les roulements de tambour
Sortez le cercueil avant la fin du jour
Que les avions qui hurlent au dehors
Dessinent ces trois mots : « il est mort »

Nouez des voiles noirs aux colonnes des édifices
Gantez de noir les mains des agents de police
Il était mon nord, mon sud, mon est, mon ouest
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson
Je croyais que l’amour jamais ne finirait : j’avais tort

Que les étoiles se retirent, qu’on les balaye
Démontez la lune et le soleil
Videz l’océan, arrachez les forêts
Car rien de bon ne peut advenir désormais

 

 

Vous souhaitez lire plus de textes pour méditer lors des funérailles ? En voici qui véhiculent de beaux messages d’espoir.

 

Photo de l’article : Annie Spratt